Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Shotgun wedding

Shotgun wedding

Retour
CD adultes 
 
Auteur
 
Titre
Shotgun wedding / Dirty Deep.
 
Date de première édition
2013
 
Résumé
(...) Et en matière de blues authentique et profond, l’ami Dirty Deep met le titrage assez haut. Sa guitare égrenant des accords rêches en fond de poubelle, la voix éraillée et l’harmonica superbe crée le climat blues idéal, grossier et sans fioritures mais traversé d’émotions multiples. Le garçon convoque aussi les fantômes des vieux maîtres, les Sonny Boy Williamson, les Mississippi John Hurt ou Elmore James. On repère une version christique du "John the revelator" de Son House, on se laisse siphonner le cervelet par la résurrection de Canned Heat ("Middle of nowhere") et on tombe on extase devant quelques inclassables, dont le délicat folk "Release me" et le curieux et réussi hip-hop bluesy "Midnight bus", sur lequel participe le chanteur d’Art District, Mister E.
Dirty Deep a à peine quelques printemps derrière lui et il est déjà rodé à toutes les ficelles du blues, comme s’il venait de vivre vingt vies de dur labeur et de chagrin dévorant. En voilà encore un qui installe le blues en France, et cette fois-ci, c’est l’Alsace qui trinque.
(source: extrait de http://www.musicinbelgium.net)
.
 
 
 
Exemplaire
 
 
Code-barres
130064304
 
N° inventaire
77951
 
Cote
L 8.62 DIR
 
Note
5731
 
Disponibilité
Disponible
 

 
Description
1 compact disque
 
Notes
[Borne d'écoute].
 
Indice
8.62
 
Contient
Bottleneck
Low down

Junky green truck

Middle of nowhere

Midnight bus

Let it ride

Til the day i die

John The Revelator

Release me

What the hell

She's a devil inside

When the sun comes up
 
 
0

SHARE

SHARE