Vous êtes ici : Accueil > On en parle... > Hommage à Prince (1958-2016)

Hommage à Prince (1958-2016)



Un «frère» pour certains, une star depuis l'enfance pour d'autres. Des milliers de posts se succèdent sur Twitter et Facebook de la part d'anonymes et de célébrités pour honorer la mort de Prince, icône de la pop est morte jeudi 21 avril 2016

Si la mort de Prince ne provoquera sans doute pas une onde de choc émotionnelle comparable à celle qu'a suscitée la disparition de Michael Jackson (1958-2009), son impact auprès des musiciens pourrait être supérieur.
Plus inventifs, audacieux, sulfureux et sexy que les productions œcuméniques jacksoniennes, les meilleurs disques de Prince dominent sur le plan de l'influence artistique ceux du « roi de la pop », même si ce dernier le dépasse largement en termes de succès commercial.
Ne raconte-t-on pas qu'en 1982 Quincy Jones, alors producteur de Michael Jackson, était entré en studio à la fin des sessions de Thriller, avec à la main une copie de l'album de Prince "1999" sorti au même moment, en disant «il faut que vos synthés sonnent comme ça!»?

Dès la seconde moitié des années 1980, la façon dont Prince a épuré et digitalisé les rythmiques de ses chansons a une influence majeure sur le rhythm'n'blues de l'époque, baptisé un temps « new jack swing », avec des artistes comme Bobby Brown, Janet Jackson – la sœur cadette de Michael –, puis R. Kelly ou Ginuwine.

Dans les années 1990, ce sont plutôt ses qualités d'instrumentiste et son falsetto qui sont des moteurs de la rénovation de la soul, ou néosoul, menée par des musiciens à la recherche d'émotions live et de sophistication harmonique tels D'Angelo, Bilal, The Roots, Macy Gray, Meshell Ndegeocello (ou Jamiroquai en Angleterre), tous fans déclarés du « Purple One ».

Malgré deux dernières décennies pauvres en moments d'exception, l'impact de l'âge d'or princier est plus fort que jamais dans les tendances les plus inventives du R'n'B contemporain, qu'il s'agisse de Kanye West, The Weeknd, Miguel, voire de Rihanna

Mais la communauté du rap n'est pas la seule concernée. Les hommages traversent toutes les frontières musicales, provenant d'artistes aussi divers que le célèbre rockeur anglais Billy Idol, qui témoigne de sa peine face à la perte de cet « immense talent », à la compositrice cubaine Gloria Estefan, qui évoque un « Maître à l'empreinte indélébile », en passant par le DJ Boy George, qui s'avoue en larmes.

(source: 
CDMAIL)

Les albums de Prince disponibles à la médiathèque :



Dirty Mind est le 3e album studio de Prince sorti le 8 octobre 1980 et publié par Warner Bros. Records. Au début des années 1980, Prince publie un nouvel opus totalement explicite, ouvertement sexuel et controversé pour l'époque. Il en ressort de cet album trois singles : Dirty Mind, chanson-titre, Do It All Night, vendu uniquement en Grande-Bretagne et Uptown. Uptown se classa 5e au « Billboard Dance Chart ».


Controversy est le quatrième album studio de Prince sorti en 1981, chez Warner Bros. Records. L'album s'est classé à la 21e place au Billboard 200 et à la 3e au Billboard Top R&B/Hip-Hop Albums3. L'album a aussi été classé 50e aux Pays-Bas. Deux singles ont été extraits de l'album : Controversy, qui s'est classé à la 70e position au Billboard Hot 100 le 24 octobre 1981 et est resté classé 11 semaines dans les charts, et 3e au Hot R&B/Hip-Hop Songs. Le second single, Let's Work, s'est positionné à la 9e place au Hot R&B/Hip-Hop Songs en 1982. Musicalement, Controversy est très proche du précédent album (Dirty Mind) et ce n'est pas un hasard si Prince apparaît sur la pochette habillé du même manteau que pour l'album Dirty Mind. Controversy s'est endu à 2,65 millions d'exemplaires et fut, à l'époque, le premier album de Prince à être distribué en France, bien avant For You, Prince et Dirty Mind.



1999 est le cinquième album de Prince. Il sort fin 1982 et fut publié quelques semaines avant le Thriller de Michael Jackson, cet album de Prince lui offrit l’opportunité de séduire un plus large public, 1999 se vendra à + de 3 millions d'exemplaires aux États-Unis. Souvent cité comme ''l'album charnière'' du chanteur, 1999 est considéré comme l'un des disques les mieux élaborés et aboutis de l'artiste. Il poursuit le travail de synthétisation des genres adopté dans les précédents albums, en donnant une bonne part à l'expérimentation et aux sonorités électro-funk. Tout comme le précédent Controversy, 1999 est peut être l'album le plus représentant du Minneapolis Sound (signature de l'artiste). Prince est ici l'artisan quasi-unique, malgré elques participations des membres de son 1 (dont le nom, ''The Revolution'' est discrètement ajouté sur la pochette). Le single 1999 fut le premier titre d'un artiste noir à passer en rotation élevée sur la toute nouvelle chaîne musicale MTV. Le succès de l'album est surtout dû au single Little Red Corvette, qui sera le premier titre de Prince à entrer dans le Top 10. 1999 est 163e dans la liste des 500 meilleurs albums de Rolling Stones, et il a été introduit au Grammy Hall of Fame Award en 2008.



Sign o' the Times est un double album studio de Prince, publié le 31 mars 1987 sous Paisley Park Records. C'est le premier projet solo de Prince depuis la dissolution inattendue de The Revolution en 1986, peu de mois après la publication de l’album Parade. Il se hissera à la 6e place du Billboard 200 et ses singles Sign o' the Times et U Got the Look seront rapidement dans les 5 premiers du Hot 100. Le quotidien américain The Times a classé cet album le 29e meilleur album de tous les temps. En 2003, le magazine Rolling Stone a classé l'album 93e de Les 500 plus grands albums de tous les temps selon Rolling Stones.



Le grand retour de Prince ! Le projet compte 2 albums : - LotusFlow3r et Mplsound dans lesquels nous retrouvons Prince en grande forme avec des morceaux percutants !



L’icône musicale PRINCE annonce pas un, mais deux nouveaux albums studio, qui sortiront dans le monde via Warner Bros Records. Les très attendus ‘ART OFFICIAL AGE’ (album solo) et ‘PLECTRUMELECTRUM’ (album du nouveau groupe de Prince, 3RDEYEGIRL) seront disponibles en France le même jour dès le 29 Septembre. 2014 a été l’une des année les plus intéressantes pour le génie musical. Avec son 3RDEYEGIRL, il a fait trembler l’Europe & l’Angleterre avec la tournée sold-out ‘Hit & Run’, générant l’accueil critique le plus dithyrambique de sa carrière. 2014 a démontré que Prince continue d’innover et de surprendre, pour le plus grand plaisir de ses fans. Ces nouveaux albums marquent également le retour historique chez Warner Bros. Records, le label ’origine de Prince. En sortant deux albums le même jour, Prince offre à ses fans la chance de découvrir différents aspects de son talent musical , ‘ART OFFICIAL AGE’ & ‘PLECTRUMELECTRUM’ proposant 2 expériences totalement différentes : ‘ART OFFICIAL AGE’ est un album Prince « authentique », produit, arrangé, composé et joué par Prince et Joshua Welton. Musicalement, celui-ci est une concoction contemporaine de soul, de R&B et de funk. Les mélodies sont proéminentes et immédiates, et la voix de Prince, riche et solide, est accompagnée d’un texte séduisant. ‘PLECTRUMELECTRUM’ est un album du RDEYEGIRL, qui se compose de Prince, Donna Grantis (guitare), Hannah Ford Welton (batterie) et Ida Nielsen (basse). Enregistré en live et en analogue, l’album est un pamphlet funk-rock électrifiant. Beaucoup de ces chansons ont été jouées en live sur la tournée ‘Hit & Run’ – des performances enflammées dans des salles historiques à travers le monde – qui ont inspiré la déclaration de The Guardian “Ce sont les performances d’un des plus grands groupes de funk-rock de tous les temps.” L'album a reçu une pluie de “5 étoiles” des plus grands critiques du monde entier.

  

SHARE

SHARE